Un dĂ©tenu du centre pĂ©nitentiaire de Nancy-MaxĂ©ville s’est retranchĂ© en cellule et a nĂ©cessitĂ© l’intervention des Équipes RĂ©gionales d’Intervention et de SĂ©curitĂ© (ÉRIS) ce lundi. 

Alors qu’une fouille inopinĂ©e est organisĂ©e dans sa cellule du quartier d’isolement, un dĂ©tenu va entrer dans une rage folle allant mĂŞme jusqu’à se mettre en garde et Ă  vouloir en dĂ©coudre physiquement avec les agents prĂ©sents.  Face Ă  la dĂ©termination de ce dernier, le gradĂ© va prendre la dĂ©cision de faire sortir les surveillants de la cellule et de couper les fluides (eau et Ă©lectricitĂ©). Le dĂ©tenu va alors profĂ©rer des menaces, « Soit je meurs soit vous mourrez ! Allah Akbar ! J’ai prĂ©parĂ© de l’eau chaude ! » Mais encore : « quand je sortirai je viendrai avec un AK47 et je kalasherai tout le monde » !

La dĂ©cision est prise par la direction de faire appel aux ÉRIS. Ces derniers vont procĂ©der Ă  la maĂ®trise de l’individu et le transfĂ©rer dans un autre Ă©tablissement. Source syndicale