La liste n’est pas exhaustive mais nous pouvons déjà vous annoncer que les prisons de Beauvais, Liancourt, Laon, Alençon, Rennes, Toulouse, Toul, Aix-Luynes, Borgo, Villepinte, Bordeaux ou encore Lyon et Villeneuve-lès-Maguelone seront bloqués mardi 12 février.

Ce sera la première édition des Mardis Noirs réclamait par les syndicats pénitentiaires. Un an après une forte mobilisation des surveillants, ce nouveau mouvement social semble se durcir.

Les surveillants réclament une reconnaissance statutaire, indemnitaire et sécuritaire.

Même si des avancées sécuritaires ont été annoncées par la Ministre de la Justice en ce début d’année, le volet indemnitaire et statutaire sera inévitable afin de sortir de cette nouvelle crise pénitentiaire.

Seule une forte mobilisation des surveillants pourrait faire plier le ministère. Les syndicats comptent sur la solidarité et la motivation des agents.