Les faits remontent en 2015, le dĂ©tenu a Ă©tĂ© extrait du centre pĂ©nitentiaire de Nantes pour des consultations Ă  l’hĂ´pital.

Le dĂ©tenu dĂ©plorĂ© le fait d’avoir Ă©tĂ© entravĂ© et menottĂ© pendant le rendez-vous qui s’est dĂ©roulĂ© en prĂ©sence constante du personnel pĂ©nitentiaire.

Estimant que sa consultation mĂ©dicale ne s’Ă©tait pas dĂ©roulĂ© convenablement, la justice lui a donnĂ© raison. Le tribunal administratif de Nantes a condamnĂ© l’Etat Ă  verser 800 euros au dĂ©tenu, jugeant que sa dignitĂ© avait Ă©tĂ© bafouĂ©e lors de son extraction mĂ©dicale Ă  l’hĂ´pital. 20 minutes