🇫🇷 Fresnes : Risque de crise sanitaire. « C’est 900 agents qui doivent maintenant se faire dépister contre la Tuberculose, c’est urgent »

Un détenu incarcéré à Fresnes depuis le 9 juillet 2018 dans un quartier spécialisé où sont traités les pathologies psychiatriques a été détecté tuberculeux le 21 décembre de cette même année.

Cette maladie Ă©tant contagieuse, l’intĂ©gralitĂ© des dĂ©tenus et le service mĂ©dical ont Ă©tĂ© diagnostiquĂ©s. Mais depuis, seuls les surveillants pĂ©nitentiaires attendent toujours de passer des examens.

Cedric Boyer, un surveillant tĂ©moigne : « Nous, on se pose des questions, pourquoi les dĂ©tenus et le personnel mĂ©dical ont immĂ©diatement Ă©tĂ© pris en charge et pourquoi pour le personnel pĂ©nitentiaire rien n’est fait ? »

La Tuberculose est une maladie contagieuse et aujourd’hui, il y a un risque de crise sanitaire avec une propagation de la Tuberculose au sein du centre pĂ©nitentiaire de Fresnes.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Saint-Sulpice: Drogues, tĂ©lĂ©phones, viande congelĂ©e, la rĂ©ception des colis envoie les deux dĂ©tenus au tribunal

Pourtant l’administration pĂ©nitentiaire dit s’ĂŞtre immĂ©diatement emparĂ©e du dossier. Elle aurait organisĂ© un recensement des personnels le 15 janvier 2019. Une liste de 41 surveillants a ainsi Ă©tĂ© envoyĂ© au mĂ©decin de prĂ©vention. Mais un mois plus tard, seuls 4 agents ont Ă©tĂ© convoquĂ©s.

Selon le surveillant, les agents sont angoissĂ©s, car rien n’a Ă©tĂ© fait. Le syndicat Force Ouvrière demande maintenant le dĂ©pistage de tout le personnel de Fresnes. 900 agents, tout grades et tout corps confondus.