🇫🇷 Roanne : Après la tentative de meurtre sur un surveillant, ses collègues ont refusé d’ouvrir les cellules en guise de protestation

Ce dimanche 3 mars 2019 vers 9h50 un surveillant du centre de dĂ©tention de Roanne a Ă©tĂ© victime d’une tentative de meurtre.

Un dĂ©tenu connu pour son profil psychiatrique s’est jetĂ© sur le surveillant par derrière et lui a assĂ©nĂ© plusieurs coups Ă  la tĂŞte au visage et au cou Ă  l’aide d’une fourchette.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Fort heureusement des collègues se trouvant Ă  proximitĂ© sont intervenus rapidement ce qui a permis d’Ă©viter le pire. Un autre dĂ©tenu a aussi tenter de maĂ®triser l’agresseur.

Le surveillant blessĂ© a Ă©tĂ© emmenĂ©e Ă  l’hĂ´pital. Il en sortira avec plusieurs points de suture Ă  la tĂŞte, des griffures sur le visage et le coup et surtout extrĂŞmement choquĂ© par l’attaque.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Fleury-MĂ©rogis : Nouvelle vague de sanctions suite au blocage de janvier

10 jours d’ITT lui seront attribuĂ©s.

Par solidaritĂ© les agents en poste ont refusĂ© d’ouvrir les portes de cellules l’après-midi et ont choisi de fonctionner en mode maison d’arrĂŞt (portes fermĂ©es).

Habituellement les portes sont ouvertes en centre de détention mais ce dimanche après-midi les détenus sont restés dans leur cellule. Seuls les parloirs et le repas ont été effectués par les agents.

L’ERIS (Équipe RĂ©gional d’Intervention et de SĂ©curitĂ©) de Lyon a Ă©galement Ă©tĂ© dĂ©pĂŞchĂ©e sur place afin d’assurer la sĂ©curitĂ© tout au long de la journĂ©e selon une source syndicale.