đŸ‡«đŸ‡· Manifestation Gilets jaunes: Un vĂ©hicule blindĂ© de la Gendarmerie a t-il diffusĂ© du gaz ce samedi ?

Une vidĂ©o de l’agence de presse Taranis News montre un blindĂ© disperser un nuage de gaz, hier Ă  Paris. Un vĂ©hicule blindĂ© a-t-il diffusĂ© pour la premiĂšre fois de la poudre lacrymogĂšne sur les gilets jaunes, samedi?

Les images publiĂ©es par Taranis News, samedi, montrent l’un d’eux dĂ©gageant briĂšvement un nuage de gaz, au niveau du rond point des Champs-ElysĂ©es. Selon le journaliste fondateur de l’agence, cela laisse Ă  penser Ă  l’hypothĂšse d’une «fuite», et donc d’une diffusion accidentelle. Le 10 dĂ©cembre dernier le journal Marianne avait Ă©mis l’hypothĂšse que les blindĂ©s avaient Ă©tĂ© Ă©quipĂ©s d’une arme secrĂšte, un «liquide incapacitant» capable, selon la source de l’hebdomadaire, d’«arrĂȘter net [les manifestants], mettant les gens Ă  terre, mĂȘme avec des masques».

Ce qui Ă©quipe les VBRG, «c’est du gaz lacrymogĂšne», avait rĂ©pondu simplement le ministĂšre de l’intĂ©rieur. Rentrant un peu plus dans le dĂ©tail, le SIRPA gendarmerie Ă©voquait auprĂšs de CheckNews «une sorte de disperseur, qui ressemble Ă  une petite tige sur le VBRG». Notre interlocuteur avait dĂ©taillĂ© : «Elle permet d’envoyer une sorte de poudre lacrymogĂšne grĂące Ă  une forte pression, ce qui fait que la concentration est supĂ©rieure Ă  celle des diffuseurs Ă  main». D’oĂč un effet potentiellement «incapacitant».

Dans un Tweet la gendarmerie nationale affirme ne pas disposĂ© d’arme secrĂšte.

À Lire :  Gentillly : Les policiers alertĂ©s de l'Ă©gorgement d'un mouton dans un jardin. Ils parviennent Ă  en sauver deux ce dimanche