🇫🇷 Visite de Stephane Bredin, Directeur de l’Administration Pénitentiaire à Condé-Sur-Sarthe. Les surveillants lui tournent le dos !

Le directeur de l’administration pĂ©nitentiaire (DAP) s’est rendu en dĂ©but d’après-midi devant le centre pĂ©nitentiaire de CondĂ©-sur-Sarthe. L’Ă©tablissement est bloquĂ© depuis 14 jours suite Ă  la violente attaque terroriste qui s’est dĂ©roulĂ©e Ă  l’intĂ©rieur de l’Ă©tablissement.

Peu avant 15 heures StĂ©phane Bredin est allĂ© Ă  la rencontre des surveillants. L’accueil a Ă©tĂ© très froid, les agents ont d’abord tournĂ© le dos au DAP en signe de mĂ©contentement.

L’Ă©change Ă  ensuite commencer, mais les surveillants m’ont pas cachĂ© leur colère.

« Les rĂ©flexions, les groupes de travail, c’est de la merde, nous, on veut du concret. » rĂ©torque un agent.

« On n’en a marre d’attendre, les gilets pare-lame, on les veut tout de suite, ça fait un an que ça devrait ĂŞtre fait »

 » Prenez ma place, si c’est si simple » rĂ©torque le Directeur de L’Administration PĂ©nitentiaire . »

Ă€ Lire :  🚨 Écrouves : Les ÉRIS rĂ©quisitionnĂ©es pour intervenir Ă  la prison !

Le DAP a rappelĂ© aux surveillants que des mesures concrètes ont Ă©tĂ© annoncĂ©es par Nicole Belloubet comme par exemple la palpation des visiteurs Ă  l’entrĂ©e des Ă©tablissements.

Seulement, uniquement deux établissements en France seront concernés par cette mesure, Condé-Sur-Sarthe et Vendin-le-Vieil.

Concernant les deux surveillants blessés, le directeur assure être à leurs côtés, y compris durant le procès.

Il leurs a Ă©galement donnĂ© des assurances niveau Ă©volution de carrière, pas seulement en les nommant premiers surveillants. L’un d’entre eux veut rejoindre sa famille dans sa rĂ©gion. Sa mutation lui sera facilitĂ©e.

Apres 45 minutes de discours sur le piquet de grève, le directeur s’est rendu Ă  l’intĂ©rieur de l’Ă©tablissement afin de discuter avec les organisations syndicales locales. Ouest-France