🇫🇷 Le chef d’État-Major des armées n’était pas prévenu que la force sentinelle serait mobilisée pour la manifestation des gilets jaunes

Demain, samedi 23 mars 2019, les militaires de l’opĂ©ration sentinelle seront dĂ©ployĂ©s dans la capitale pour l’acte 19 des gilets jaunes.

Une dĂ©cision qui fait polĂ©mique depuis maintenant plusieurs jours, l’État-Major des armĂ©es, n’avait pas Ă©tĂ© prĂ©venu de ce dĂ©ploiement.

Selon Florence Parly, la ministre des armĂ©es, la mission des militaires sera de protĂ©ger les bâtiments publics. Selon elle, il est hors de question qu’il y a des soldats face Ă  des manifestants.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Yvelines : Un policier frappĂ© Ă  coup de barre de fer et un autre mordu lors d'une intervention Ă  Saint-Germain-en-Laye

C’est le porte-parole du >Gouvernement, Benjamin Grivaux qui avait annoncĂ© le dĂ©ploiement des militaires de la force sentinelle Ă  l’issue du conseil des ministres ce mercredi.

Cependant le chef d’État-Major des armĂ©es, François Lecointre, n’avait pas Ă©tĂ© prĂ©venu de cette dĂ©cision. Il a appris la nouvelle par les mĂ©dias.

L’ancien directeur de l’Ă©cole de guerre, Vincent Desportes, Ă  juger ce dĂ©ploiement dangereux. « Le gouvernement joue avec le feu » Actu17