🇫🇷 Fresnes : Scènes de violence et agressions. Un surveillant a eu la mâchoire cassée par plusieurs détenus

Dimanche dernier, la tension Ă©tait Ă  son comble Ă  l’intĂ©rieur du centre pĂ©nitentiaire de Fresnes.

Plusieurs incidents ont Ă©clatĂ© tout au long de la journĂ©e. Le matin, un dĂ©tenu qui provoquait un tapage a Ă©tĂ© convoquĂ© par un officier. Le dĂ©tenu s’est mis Ă  mordre un surveillant et l’officier et aurait tentĂ© de s’emparer de ses clefs.

En dĂ©but d’après-midi, un dĂ©tenu revenant de promenade a assĂ©nĂ© plusieurs coups de poing au visage d’un surveillant. Deux autres dĂ©tenus se sont joints Ă  l’agression. Le surveillant a eu la mâchoire cassĂ©e, « il ne peut plus manger du solide » dĂ©clare un collègue.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Vendin-le-Vieil : Le dĂ©tenu a tentĂ© d’arracher l’œil du surveillant hier matin

Au mĂŞme moment, plus de 79 dĂ©tenus refusent de rĂ©intĂ©grer les cours de promenade, protestants contre leurs conditions d’hygiène et de dĂ©tention. L’ERIS (Équipe rĂ©gionale intervention et de sĂ©curitĂ©) de Paris viendra en renfort afin de mettre un terme Ă  l’incident.

Plusieurs dĂ©tenus n’ont cependant pas hĂ©sitĂ© Ă  foncer sur la colonne d’assaut de l’ERIS. La prison de Fresnes a vĂ©cu un dimanche sombre et plusieurs scènes de violence.

Suite Ă  cette journĂ©e, les dĂ©tenus identifiĂ©s comme meneurs ont Ă©tĂ© sanctionnĂ©s. Trois ont Ă©tĂ© conduit au quartier disciplinaire. Six autres ont Ă©tĂ© transfĂ©rĂ©s vers d’autres Ă©tablissements pĂ©nitentiaires. Le Parisien