🇫🇷 Condé-sur-Sarthe, la ministre de la Justice confirme les nouvelles mesures de sécurité

De retour à la prison de Condé ce 5 avril, Nicole Belloubet a confirmé de nouvelles mesures de sécurité dont la palpation des visiteurs et la dotation, en mai, de gilets pare-lames.

Au niveau des équipements, tous les surveillants de Condé-Sur-Sarthe vont être équipés de gilets pare-lames « dès la 3e ou 4e semaine de mai », assure Stéphane Bredin, le Directeur de l’administration pénitentiaire. Des protège-cous, des caméras embarquées, de la vidéosurveillance et une brigade cynotechnique sont également « des équipements supplémentaires » qui devraient leur être alloués prochainement.

Quant à Yannick et Olivier, les deux surveillants blessés lors de l’attentat, « ils remontent la pente doucement auprès de leurs familles », assure Jean-Paul Chapu, le directeur du centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe. Rien n’indique à ce jour qu’ils reprendront leur service dans ce même établissement de Condé. « C’est une décision qui leur appartient de poursuivre ici ou ailleurs », a signalé le directeur de l’Administration pénitentiaire qui les a nommés au grade de « premier surveillant » soit l’équivalent de sous-officier.

Ă€ Lire :  🚨 URGENT ! Un surveillant sauvĂ© in extremis par son collègue. Un dĂ©tenu l’étranglait dans sa cellule. ERIS en route vers l'Ă©tablissement

 

Vingt surveillants sont toujours en arrêt maladie, un mois après l’attentat. Contre 45 à l’heure de la reprise à l’issue de deux semaines de blocage. « Certains sont encore traumatisés et Condé ne sera plus comme avant », a confié Alassane Sall, secrétaire local de FO-Pénitentiaire quelques minutes avant la fin de la visite de la ministre. Actu.fr