SurnommĂ© le « Jihadiste breton » Gilles Le Guen, condamnĂ© en 2015 Ă  huit ans de prison après avoir combattu dans les rangs d’Al-QaĂŻda au Maghreb islamique a Ă©tĂ© libĂ©rĂ©.

Incarcéré au centre pénitentiaire de Condé-Sur-Sarthe, il avait été arrêté par les forces spéciales françaises au Mali en avril 2013.

Selon un surveillant de l’Ă©tablissement, il n’a jamais eu de problèmes avec ce dĂ©tenu. Il travaillait aux ateliers, et restait toujours en retrait en cas de tensions.

Gilles Le Guen est maintenant domicilié dans la Manche. Il doit pointer au commissariat une fois par jour. RMC