🇫🇷 Compiègne: Un surveillant surpris en flagrand délit de trafic au sein de la prison

Un surveillant de la maison d’arrĂŞt de Compiègne ( fermĂ©e en 2015 ) est jugĂ© ce lundi devant le tribunal correctionnel.

Neuf personnes sont suspectĂ©es dans cette affaire, dont un surveillant pour un trafic qui s’est dĂ©roulĂ© essentiellement au cours de l’annĂ©e 2013. Le surveillant, âgĂ© de 36 ans, surnommĂ© « Saint-Quentin » introduisait des objets au sein de la prison, Ă  destination de dĂ©tenus. En octobre 2013, le directeur de la maison d’arrĂŞt avertit le procureur de la RĂ©publique des faits supposĂ©s. L’enquĂŞte est confiĂ©e Ă  la police judiciaire de Compiègne. Surpris en flagrand dĂ©lit de transactions avec des familles de dĂ©tenus, le surveillant sera interpellĂ© vers 12 h 30 le mĂŞme jour, dans les vestiaires de la maison d’arrĂŞt oĂą il vient de prendre son service. Il est porteur d’un sac contenant de l’alcool, 10 grammes de cannabis, un tĂ©lĂ©phone, une carte Sim, ou encore du tabac. Lors des perquisitions, des stupĂ©fiants sont trouvĂ©s chez lui.

Ă€ Lire :  đź”´ AprĂ©s 100 jours passĂ© en prison, nouvelle demande de libĂ©ration sous caution pour Carlos Ghosn

Le surveillant qui a déjà purgé 5 mois de détention provisoire comparaît ce lundi 03 juin pour corruption active. Courrier Picard