🇫🇷 Violences en prisons: « On jettera toujours l’opprobre sur notre fonction » dĂ©plorent les surveillants après un rapport explosif de l’O.I.P

Alors qu’ils subissent des agressions quotidiennement, les syndicats de surveillants sont en colère après la remise d’un rapport sur les violences commises par des surveillants sur des dĂ©tenus par l’Observatoire international des prisons (O.I.P).

Il semble que l’O.I.P s’appuie sur des signalements qu’elle aurait reçu, 200 ces deux dernières annĂ©es. Comme l’explique France Bleu, Il n’y a aucune statistique officielle sur le sujet et pour les reprĂ©sentants des surveillants, ce rapport passe mal. Pour eux, ce rapport de l’OIP se trompe de rĂ©alitĂ© et passe sous silence les violences dont sont victimes les surveillants de prison. Un reprĂ©sentant syndical ne nie pas l’existence d’actes de violences par des surveillants. « Je sais que c’est arrivĂ© dernièrement Ă  la maison d’arrĂŞt d’Angers, un surveillant qui a frappĂ© un dĂ©tenu. Mais c’est un acte relativement isolĂ©. De toutes les formations qu’on a, on nous apprend Ă  ne pas sortir de nos gonds mais malheureusement, ça peut dĂ©raper ».

Ă€ Lire :  🚨URGENT🚨 Nouveaux incidents en cours Ă  la prison de Villepinte

Toujours dans Fance Bleu, un surveillant regrette la publication de ce rapport, qui fait du mal Ă  la profession. Pour lui, « Il y a des utopistes qui aimeraient ne plus voir de prisons en France ou alors sans surveillants. Que cet organisme existe pour contrĂ´ler les choses qui s’y passent, c’est très bien. Qu’il dĂ©nonce des choses qui ne sont pas vraies, ça s’appelle de la diffamation »