🇫🇷 Marseille : À la prison pour mineurs, les détenus sont affamés

C’est le contrĂ´leur gĂ©nĂ©ral des lieux de privatisation de libertĂ© qui dĂ©nonce des « conditions de vie indignes » pour les 50 jeunes incarcĂ©rĂ©s dans l’EPM (Ă©tablissement pour mineurs) de Marseille.

En cause, la gestion déléguée au privé.

Un tiers des détenus sont des mineurs « non accompagner », de jeunes errants algériens incarcérés à la suite de délits pour des faits qui, en général, ne conduisent pas les mineurs français en détention.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Attentat de Nice: Selon l’administration pĂ©nitentiaire, le mentor du terroriste n’est pas radicalisĂ©

Le bâtiment, vieux de 10 ans aurait mal vieilli selon le contrôleur général. Des cas de gale seraient régulièrement repérés.

Lors de sa visite dans l’Ă©tablissement, la totalitĂ© des jeunes dĂ©tenus se sont plaints au contrĂ´leur du manque de nourriture distribuĂ© quotidiennement. La sociĂ©tĂ© GEPSA, une filiale d’Engie est clairement ciblĂ©e dans cette affaire. La Marseillaise