đŸ‡«đŸ‡· Femme d’un policier : On menace de l’Ă©gorger, de la brĂ»ler et de la pendre

Sous prĂ©texte d’ĂȘtre la femme d’un policier et de faire partie de l’association des Femmes des Forces de l’Ordre en ColĂšre (FFOC), elle subit des menaces sur les rĂ©seaux sociaux.

Par un tweet, la porte-parole des Femmes des Forces de l’Ordre en ColĂšre, une association apolitique, asyndical, laĂŻque et pacifique, qui soutient tous les uniformes, exprime son indignation face aux messages de haine dont elle est victime. Elle n’est pas la seule Ă  recevoir des menaces, la premiĂšre visĂ©e est la prĂ©sidente de l’association. Dans un message reçu par la prĂ©sidente, son nom est cette fois clairement citĂ©.

Elles sont nombreuses Ă  recevoir des message d’insultes et de menaces.

Des menaces tels que « vous voir pisser le sang », « égorgĂ©es », »pendues », « brĂ»lĂ©es ». La jeune femme a affirmĂ© avoir portĂ© plainte. La PrĂ©sidente Ă©galement. L’extrait publiĂ© sur son compte Twitter n’est que la partie apparente de l’Iceberg. 

En dĂ©but d’annĂ©e, d’autres menaces avaient Ă©tĂ© faites sur les membres du FFOC.

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· Givors : Tous les policiers des brigades de nuit sont en arrĂȘt-maladie pour une bonne raison