🇫🇷 Les conditions de travail des forces de l’ordre sont déplorables selon un rapport parlementaire

Après cinq mois en immersion chez les forces de l’ordre et 250 auditions afin d’ Ă©valuer les conditions de travail de la police et la gendarmerie, une commission d’enquĂŞte de l’AssemblĂ©e nationale a dĂ©livrĂ© un rapport parlementaire sans appel et Ă©voque un système proche de la rupture.

L’un des auteurs du rapport est le dĂ©putĂ© Jean-Michel Fauvergue est un ancien patron du RAID. Il Ă©voque des conditions de travail dĂ©plorables, gĂ©nĂ©rĂ©es notamment par la vĂ©tustĂ© des bâtiments et un manque de moyens logistiques et techniques.

Un sondage a également été réalisé auprès de 13 700 policiers et gendarmes. Le malaise est grand selon les résultats. 70 % des policiers se disent peu ou pas satisfait de leur lieu de travail. 60 % des gendarmes se disent mécontents de leur logement en caserne.

L’âge moyen des vĂ©hicules de police est passĂ© de 5,5 Ă  7,4 ans entre 2012 et 2018. Plus fort encore, les vĂ©hicules blindĂ©s Ă  roue de la gendarmerie mobile au comptable 45 ans en moyenne.

Au niveau des heures supplĂ©mentaires, au 31 dĂ©cembre 2018 ,123 millions d’heures soit 164 heures par agent en moyenne n’avaient pas Ă©tĂ© payĂ©es. Cela reprĂ©sente 272,1 millions d’euros.