🇫🇷 Metz : La femme d’un homme victime d’un malaise cardiaque voit un policier venir Ă  son secours 2 minutes après grâce Ă  l’application AFPR

Un policier de Metz est intervenu pour venir en aide Ă  un homme victime d’un arrĂŞt cardiaque, le fonctionnaire faisant partie d’un rĂ©seau de « Premiers RĂ©pondants » permettant aux services d’urgences de gĂ©olocaliser des secouristes volontaires proche des lieux d’un arrĂŞt cardiaque.

L’Ă©pouse de l’homme de 54 ans a Ă©tĂ© très surprise de voir arriver chez elle le policier. Ayant prĂ©venu les services d’urgence que son mari faisait un malaise cardiaque, les secours, via l’application « AFPR-Premiers rĂ©pondants », ont gĂ©olocalisĂ© Christophe qui travaille Ă  l’hĂ´tel de police de Metz, proche du domicile de la victime. PrĂ©venu par l’application, le policier s’est rendu immĂ©diatement sur les lieux pour dĂ©buter le massage cardiaque avant l’arrivĂ©e d’un infirmier, lui Ă©galement prĂ©venu par l’application. Comme le relate France Bleu, le SAMU et les pompiers sont ensuite arrivĂ©s sur place et ont pris en charge le quinquagĂ©naire qui a Ă©tĂ© emmenĂ© dans un Ă©tat critique Ă  l’hĂ´pital mais toujours en vie.

L’application AFPR-Premiers rĂ©pondants n’est active qu’en Moselle mais devrait ĂŞtre Ă©tendue prochainement dans d’autres dĂ©partements. Depuis deux ans, FrĂ©dĂ©ric Leybold et son Ă©quipe de bĂ©nĂ©voles mettent tout en oeuvre pour augmenter les chances de survie de personnes en arrĂŞt cardiaque en formant un maillage sur tout le dĂ©partement de la Moselle avec des  premiers rĂ©pondants. La Police nationale dĂ©veloppe par ailleurs les formations continues pour que ses agents maĂ®trisent le massage cardiaque.