đŸ‡«đŸ‡· Igny : Un homme agresse les pompiers venus le secourir avec une machette et leur tire dessus avec une arme Ă  feu !

Une banale intervention d’aide Ă  la victime, Ă  Igny dans l’Essonne, a bien failli se terminer trĂšs mal pour trois pompiers.

AppelĂ©s par les voisins pour une personne suicidaire, dans la nuit de dimanche Ă  lundi, les sapeurs-pompiers se rendent sur place. ArrivĂ©s au domicile, ils frappent Ă  la porte et appellent l’homme qui menace de mettre fin Ă  ses jours mais personne ne rĂ©pond. Ils dĂ©cident de faire le tour et de passer par une fenĂȘtre. c’est Ă  ce moment que l’homme surgit et tente de frapper l’un des soldats du feu avec une machette. Dans un rĂ©flexe salutaire le pompier rĂ©ussi Ă  Ă©viter la lame de quelques centimĂštres. Les trois pompiers prennent la fuite, mais l’homme continue de les menacer, sort une arme Ă  feu et leur tire dessus Ă  deux reprises. La police, appelĂ©e en renfort va boucler le quartier et le RAID sera appelĂ© pour interpeller le forcenĂ©. Il finira par se rendre de lui mĂȘme aux hommes du groupe d’intervention et sera placĂ© en garde Ă  vue.

Comme le relate Le Parisien, jusque lĂ  les sapeurs pompiers Ă©taient prĂ©servĂ©s Ă  l’inverse des gendarmes et des policiers. Dans le journal parisien, le numĂ©ro 1 du service dĂ©partement d’incendie et de secours du 91 ( SDIS ) explique « Mais ce n’est plus le cas, on doit faire attention partout, tout le temps, au quotidien. Et c’est une situation compliquĂ©e Ă  vivre pour les pompiers. Nous ne comprenons pas. Nous sommes le dernier maillon de la chaĂźne de secours. Dans ces zones, si nous ne venons plus, personne ne viendra pour soigner les gens. Il faut comprendre que nous sommes lĂ  pour porter secours, pas pour dĂ©ranger, ou sanctionner. » Les trois pompiers sont trĂšs choquĂ©s et ont vu un psychologue. Ils ont dĂ©posĂ© plainte contre leur agresseur.