🇫🇷 Une femme intègre, pour la première fois, la brigade d’intervention rapide de la gendarmerie !

Ils sont 150 pilotes Ă  ĂŞtre habilitĂ©s Ă  conduire les vĂ©hicules rapides d’intervention de la gendarmerie, Charline Delaite est la première femme Ă  en faire partie.

Cette Sedanaise de 29 ans a passĂ© les tests en juin dernier, une sĂ©rie d’Ă©preuves au centre d’essais et formation de Mortefontaine dans l’Oise. Elle est maintenant habilitĂ©e Ă  conduire la MĂ©gane RS de la gendarmerie des Ardennes. Ce vĂ©hicule est utilisĂ© par les Équipes rapides d’intervention pour traquer et prendre en chasse les automobilistes aux comportements les plus dangereux, et notamment les grands excès de vitesse. La gendarmerie des ardennes Ă©tait très fier de l’annoncer sur les rĂ©seaux sociaux en qualifiant la gendarme de « pionnière des Ardennes ».

Ă€ Lire :  🇫🇷 Brest : Une folle course poursuite avec les forces de l’ordre ! Beaucoup de dĂ©gâts et un policier blessĂ© !

Comme le relate France Bleu, la nouvelle a suscitĂ© de nombreuses rĂ©actions et de nombreux partages. MalgrĂ© de très nombreuses fĂ©licitations certains commentaires sexistes sont malheureusement Ă  dĂ©plorĂ©s. Un internaute invite par exemple les automobilistes ardennais Ă  « faire attention » car « femme au volant, mort au tournant ». Une Parisienne se demande si la militaire ardennaise donne le bon exemple aux jeunes filles et assène que « le devoir des femmes est de s’occuper de leur famille ». Un commentaire auquel la gendarmerie des Ardennes a rĂ©pondu : « le devoir est aussi celui d’assurer la sĂ©curitĂ© des autres ».