🇫🇷 Réau : La direction autorise tout aux détenus, du transat à la chicha ! Les surveillants abandonnent.

@actupenit.com

La gestion du quartier maison centrale du centre pénitentiaire de Réau soulève beaucoup de questions, un syndicat dénonce des décisions absurdes qui seraient prises dans ce quartier dit de « haute sécurité ».

Pour avancer leurs propos, les surveillants ont Ă©tabli une liste d’objets livrĂ©s par colis Ă  la prison oĂą se trouvant dans les cellules des dĂ©tenus, Friteuse, Blender, gants de boxe et Ă©quipements de protection, corde Ă  sauter, MP3, MP4, Ipod, Oreillette Bluetooth, Climatiseur portatif, chauffage d’appoint, four, four Ă  micro-ondes, aspirateur, ventilateur, transat, CD gravĂ©s, graveur de CD, matelas Ă  mĂ©moire de forme non ignifugĂ©, oreiller Ă  mĂ©moire de forme, Chicha, nourriture. Ils dĂ©nonce Ă©galement l’autorisation donnĂ©e Ă  un dĂ©tenu de financer 4 fauteuils pour meubler une cabine parloir ou Ă  un autre de pouvoir financer une cuisine Ă©quipĂ©e pour une salle commune.

Le syndicat dĂ©nonce Ă©galement des autorisations qui seraient accordĂ©es comme celle pour des dĂ©tenus de secteurs censĂ©s ĂŞtre totalement hermĂ©tiques Ă  se rassembler lors d’activitĂ©s sportives ou encore de laisser toutes les portes du quartier disciplinaire ouvertes pour qu’un dĂ©tenu accède librement au tĂ©lĂ©phone et Ă  la cour de promenade, justifiant cette pratique par la crĂ©ation d’une note de service. Des dĂ©tenus seraient Ă©galement autorisĂ©s Ă  se rendre aux UnitĂ©s de Vie Familial ( UVF ) avec une partie de leur matĂ©riel Ă©lectronique type lecteur MP4 et des casseroles… Un surveillant de l’Ă©tablissement travaillant dans ce quartier aurait dĂ©clarĂ© « J’ai abandonnĂ©, les rĂ´les sont inversĂ©s c’est moi qui suis en cellule et j’attends mon heure de sortie Ă  chaque service »