🇫🇷 Fleury-Mérogis : journée catastrophe dans l’unité pour détenus violents

Ce samedi, la tension Ă©tait Ă  son comble dans l’unitĂ© pour dĂ©tenus violents de la maison d’arrĂŞt de Fleury-MĂ©rogis.

Un dĂ©tenu a semĂ© le trouble tout au long de la journĂ©e. Lors d’un contrĂ´le de cellule, les surveillants vont s’apercevoir que ce dernier commençait Ă  inonder la pièce. L’arrivĂ©e d’eau sera alors coupĂ©e comme pour l’Ă©lectricitĂ©, par mesure de sĂ©curitĂ©.

MĂ©content, le dĂ©tenu a commencĂ© par insulter et menacer le personnel. Un changement de cellule sera dĂ©cidĂ©. Il sera placĂ© dans un premier temps dans une salle d’attente. Le temps pour le personnel de transfĂ©rer l’intĂ©gralitĂ© de ses affaires.

Mais la rĂ©intĂ©gration dans sa nouvelle cellule a Ă©tĂ© pĂ©rilleuse. L’homme a refusĂ© de rĂ©pondre aux injonctions donnĂ©es par le personnel puis s’est soudainement approchĂ© de l’Ă©quipe mobilisĂ©e et a assĂ©nĂ© un coup de poing dans le bouclier du surveillant. Le forcenĂ© sera immĂ©diatement maĂ®trisĂ© et placĂ© en cellule.

Le détenu gisait inconscient.

Mais il ne s’est pas arrĂŞtĂ© lĂ . Il a ensuite dĂ©cidĂ© d’incendier sa nouvelle cellule. Deux Ă©quipes de surveillants seront alors mises en place. Une Ă©quipĂ© avec des appareils respiratoires isolant afin d’intervenir sur l’incendie puis une seconde Ă©quipe avec des tenues par coups afin d’intervenir sur le dĂ©tenu en toute sĂ©curitĂ©.

Ă€ l’arrivĂ©e de la seconde Ă©quipe, le dĂ©tenu Ă©tait inconscient, il gisait sur son lit. Il sera rapidement pris en charge par les sapeurs-pompiers et sera rĂ©animĂ© relate le syndicat.