đŸ‡«đŸ‡· Le coup de rabot par Bercy du budget du ministĂšre de la justice risque de faire trĂšs mal Ă  l’administration pĂ©nitentiaire

Les coups de rabot que s’apprĂȘte Ă  imposer Bercy au ministĂšre de la Justice risquent de faire trĂšs mal Ă  l’administration pĂ©nitentiaire (AP).

En raison de cette coupe budgĂ©taire, la construction de 2000 places de prison supplĂ©mentaires dont l’AP a un cruel besoin risque d’ĂȘtre annulĂ©e. Comme le relate Le Figaro, le ministĂšre de la justice doit manger son chapeau et s’asseoir sur les promesses faites lors du vote de la loi de programmation de la justice. Pour le budget 2020, la hausse promise de 400 millions sera rabotĂ©e de 200 millions pour atteindre une enveloppe globale de 7,5 milliards d’euros au lieu des 7,7 milliards attendus.

Cela agace le syndicat majoritaire de la pĂ©nitentiaire, selon Yoan Karar du syndicat Force ouvriĂšre « Au dĂ©but du quinquennat, il Ă©tait question de 15.000 places, puis rapidement de 7000 et dĂ©sormais nous savons que nous n’y arriverons pas ».