🇫🇷 Prison : L’appel à l’aide d’une surveillante pénitentiaire. « On nous envoie à la mort ! »

Une surveillante pénitentiaire exerçant dans la Manche a témoigné au micro des grandes gueules sur RMC. Un témoignage bouleversant et sans langue de bois qui démontre une nouvelle fois le mal-être des surveillants.

« Je me dis qu’il me reste une quinzaine d’années à vivre« 

Nadège réclame plus de considération de la part de l’Etat pour sa profession, elle a lancé un véritable appel à l’aide au micro des Grandes Gueules. « Une étude a démontré que la moyenne d’âge de décès des surveillants c’est 63 ans, donc je me dis qu’il me reste une quinzaine d’années à vivre. Plus fort taux de décès, plus fort taux de suicide, plus fort taux de dépression, d’alcoolisme et de divorces. Là je suis à ma 18e heure de travail sur 24. On est maltraités, on est pressés comme des citrons, on nous envoie à la mort. Il y a des collègues qui se font agresser tous les jours. On nous a promis une paire de chaussure l’année dernière, on l’a toujours pas reçue« .

« On protège les gens au risque de notre vie« 

Ce sont donc des moyens concrets que Nadège demande au gouvernement: « Il faut plus d’effectif, de matériel, de salaire aussi parce qu’on est les plus mal payés d’Europe, en faisant le pire boulot, que personne ne veut faire. On protège les gens au risque de notre vie« .