🇫🇷 Corse : L’imam soupçonné de radicalisation saisit le tribunal pour tenter de revenir officier en prison

@actupenit.com

Un imam marocain soupçonnĂ© de radicalisation avait Ă©tĂ© interdit d’accès aux prisons Corses. L’affaire qui dure maintenant depuis plus de deux ans a Ă©tĂ© relancĂ©e suite Ă  la saisie du tribunal administratif de Bastia par l’imam.

L’imam rĂ©clame une nouvelle fois le renouvellement de son autorisation d’accès aux prisons Corses.

Tout a commencĂ© le 16 fĂ©vrier 2017 quand le directeur InterrĂ©gionale des services pĂ©nitentiaires de Marseille avait mis fin Ă  son autorisation d’accès aux Ă©tablissements pĂ©nitentiaires. Sept mois plus tard, cette dĂ©cision Ă©tait annulĂ©e par un jugement du tribunal administratif qui estimait que les faits reprochĂ©s ne prĂ©sentaient un caractère de gravitĂ© suffisant pour justifier le retrait de l’autorisation d’accès.

Le ministère de la justice avait fait appel mais il avait Ă©tĂ© rejetĂ© en janvier 2018. Il avait par contre servi Ă  rĂ©examiner la situation de l’imam.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Vendin-le-Vieil: L’agresseur des surveillants est un ancien lieutenant de Ben Laden

En mai 2018. Le directeur InterrĂ©gionale des services pĂ©nitentiaires a renouvelĂ© se demande de suspension d’accès. L’imam demande Ă  nouveau son annulation devant le tribunal administratif.

Cette fois l’administration pĂ©nitentiaire invoque, en se basant sur des faits datant de plusieurs annĂ©es en arrière, sa supposĂ©e radicalisation. Il est « fichĂ© S ». Il y a donc un risque de trouble Ă  l’ordre public rapporte l’administration qui rappelle la tentative d’assassinat le 19 janvier 2018 de deux surveillants de la prison de Borgo. Elle avait Ă©tĂ© jugĂ©e d’attaque terroriste par les syndicats.

L’imam a cependant demandĂ© au tribunal de prononcer l’annulation de la dĂ©cision de l’administration pĂ©nitentiaire. Le jugement a Ă©tĂ© mis en dĂ©libĂ©rĂ© selon Corse-Matin