🇫🇷 Versailles : Mouvement de colère des policiers estimant que les gardes du prĂ©sident de la RĂ©publique et des dĂ©tenus Ă  l’hĂ´pital sont insupportables

Les policiers du commissariat de Versailles n’Ă©taient pas sur la voie publique ce samedi 28 septembre.

En effet, sur un effectif de dix-huit policiers, seuls six ont pris leur service afin d’accueillir le public et d’assurer les gardes Ă  vue. Dix se sont mis en arrĂŞt maladie et deux Ă©taient en congĂ©s. Comme l’explique Le Parisien, les policiers estiment qu’ils passent beaucoup trop de temps Ă  assurer la protection du prĂ©sident de la RĂ©publique, Emmanuel Macron dans la rĂ©sidence de la Lanterne mais aussi le prĂ©sident du SĂ©nat GĂ©rard Larcher Ă  Rambouillet. Ils affirment Ă©galement qu’ils passent des heures Ă  surveiller des dĂ©tenus malades lorsqu’ils sont transfĂ©rĂ©s Ă  l’hĂ´pital AndrĂ©-Mignot du Chesnay.

Ă€ Lire :  🇫🇷 [VIDÉO] "Un gars, une fille... chez les pompiers": Le premier Ă©pisode de la web sĂ©rie qui valorise l'engagement des pompiers volontaires

Les policiers demandent des renforts et souhaiteraient que la sĂ©curitĂ© des personnalitĂ©s soit assurĂ©e par des services spĂ©cialisĂ©s telle que la garde rĂ©publicaine. Un policier explique dans le journal parisien, « Nos conditions de travail sont dĂ©gradĂ©es, des missions de police secours ne sont pas rĂ©alisĂ©es au profit de gardes statiques, nos effectifs de police secours sont en baisse et nos collègues Ă©prouvent un sentiment d’abandon. Ce week-end, 70 % des effectifs de police secours manquent Ă  l’appel pour cause de congĂ© maladie. Nous n’avons cessĂ© d’alerter les autoritĂ©s sur la gravitĂ© de la situation et nous n’avons pas Ă©tĂ© entendus »