đŸ‡«đŸ‡· Givors : Tous les policiers des brigades de nuit sont en arrĂȘt-maladie pour une bonne raison

illustration © actupenit.com

Depuis la nuit de jeudi Ă  vendredi, les brigades de nuit du commissariat de Givors dans le RhĂŽne sont Ă  l’arrĂȘt. L’ensemble des agents sont en arrĂȘt-maladie afin de dĂ©noncer un manque d’effectifs et un management inadaptĂ©.

Ils n’en peuvent plus, entre la fatigue, le ras-le-bol et le sous-effectifs, les policiers n’ont pas eu d’autres solutions que de consulter leur mĂ©decin qui leur a prescrit un arrĂȘt de travail. Les policiers se sentent abandonnĂ©s par leur administration et lancent ainsi un vĂ©ritable appel Ă  l’aide.

Selon un syndicaliste citĂ© par Actu17, les agents sont extĂ©nuĂ©s, ils ont moins de congĂ©s, et l’ambiance est lourde. À Givors sont prĂ©sentes plusieurs zones de sĂ©curitĂ© prioritaires. À cause du manque d’effectifs, il faut parfois fermer le commissariat pour que les agents administratifs viennent prĂȘter main-forte aux Ă©quipes sur le terrain.

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· La cagnotte Leetchi a-t-elle Ă©tĂ© piratĂ© par des Robots ? les explications ici !

Une enquĂȘte a Ă©tĂ© ouverte par la Direction dĂ©partementale de la sĂ©curitĂ© publique du RhĂŽne afin de dĂ©terminer les Ă©ventuels problĂšmes au sein de ce commissariat et les motifs prĂ©cis de ce mouvement de protestation.

En attendant, les policiers des communes voisines ont assuré les interventions à Givors, et cela devrait durer.