🇫🇷 Saint-Quentin-Fallavier : Le tĂ©moignage accablant du codĂ©tenu de Nordahl Lelandais dans l’affaire MaĂ«lys conservĂ© par la justice

Capture Facebook

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Grenoble a validĂ© le tĂ©moignage accablant de l’ancien codĂ©tenu de Nordahl Lelandais. Son avocate avait rĂ©clamĂ© l’annulation de deux pièces du dossier.

La première, un tĂ©moignage d’un ancien codĂ©tenu du mise en cause. qui racontĂ© que Nordahl Lelandais lui avait avouĂ© avoir violĂ© la petite MaĂ«lys avant de la frapper Ă  mort pour qu’elle ne se dĂ©batte pas. Cette version vient contredire la mort « accidentelle » expliquĂ© par Lelandais.

À ce stade des investigations l’auteur présumé des faits est mis en examen pour « enlèvement suivi de meurtre », les parents de la victime veulent maintenant que les faits soit requalifiés et qu’il soient poursuivi pour « assassinat » et « viol ».

Ă€ Lire :  🇫🇷 Justice: Pour Nicole Belloubet, "une peine prononcĂ©e doit ĂŞtre Ă©xĂ©cutĂ©e"

La seconde, un rapport d’expertise de son examen psychologique. La justice a validĂ© ce rapport, nĂ©anmoins, certains termes de ce document de 73 pages vont ĂŞtre retirĂ©s Ă  la demande de la cour d’appel de Grenoble.

Dans ce rapport, Nordahl Lelandais a expliqué qu’il n’était pas lui-même la nuit où la petite fille a été tuée : « C’est un monstre qui l’a tuée ! C’est pas une personne. J’ai paniqué comme si j’étais envoûté d’un démon, d’un diable. J’ai eu l’impression que Maëlys voulait m’agresser, qu’elle me voulait du mal ».

Qualifié de « manipulateur » et de « mythomane » par cette experte, elle a pointé la « similitude » du mis en cause « avec le comportement d’un animal qui ramène sa proie morte au domicile de ses maîtres ». relate Actu17