🇫🇷 Nancy : Un retraité de 72 ans au volant de l’escorte pénitentiaire !

© actupenit.com

L’histoire peut prĂŞter Ă  sourire mais un retraitĂ© de 72 ans s’est retrouvĂ© Ă  conduire un fourgon de l’administration pĂ©nitentiaire.

En effet, un vĂ©hicule de l’administration pĂ©nitentiaire doit escorter une ambulance qui transporte un dĂ©tenu de l’hĂ´pital de Verdun jusqu’Ă  l’UnitĂ© Hospitalière SpĂ©cialement AmĂ©nagĂ©e (UHSA), une unitĂ© de soins psychiatriques situĂ©e sur la commune de Laxou. La mission de conduire les vĂ©hicules de la pĂ©nitentiaire a Ă©tĂ© concĂ©dĂ©e Ă  une sociĂ©tĂ© privĂ©e, Gepsa. Cette dernière a envoyĂ© le retraitĂ© de 72 ans pour conduire le Space Tourer. Comme le relate L’Est RĂ©publicain, le septuagĂ©naire est plein de bonne volontĂ©. Mais cela ne va pas suffire. L’homme inexpĂ©rimentĂ©, n’arrive pas Ă  passer la première sans l’aide du frein Ă  main. Il s’avère ensuite incapable de suivre l’ambulance de près. Et dès que la sirène deux-tons est en marche, il perd tous ses moyens. Il navigue sur plusieurs voies sur l’autoroute et frĂ´le des camions en manquant de causer un accident.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Marseille : Les surveillants provoquent une opĂ©ration escargot pour ĂŞtre entendus par la Ministre de la Justice

Le chef de l’escorte fera stopper le vĂ©hicule et prendra le volant. Pour Fadila Doukhi, reprĂ©sentante rĂ©gionale de FO pĂ©nitentiaire dans le journal rĂ©gional, ce n’est pas la première fois que des chauffeurs totalement inexpĂ©rimentĂ©es se retrouvent au volant d’escorte pĂ©nitentiaire. « La semaine prĂ©cĂ©dente, il s’agissait d’un ancien banquier en retraite ». Pour elle, il est urgent que la sociĂ©tĂ© Gepsa « honore enfin son contrat en fournissant des chauffeurs formĂ©s et aptes Ă  faire face aux divers dangers de leur mission ».