🇫🇷 Le syndicat FO lance un ultimatum au directeur de l’administration pénitentiaire

Archive 12/01/18 Vendin-le-Vieil © actupenit.com

Ce matin, lors du comitĂ© technique de l’administration pĂ©nitentiaire le syndicat majoritaire a lancĂ© un ultimatum au directeur de l’AP (Administration PĂ©nitentiaire).

Lors d’une dĂ©claration le syndicat est revenu sur le plan de requalification qui va impacter tous les personnels.

Car la situation est grave. Ce plan de requalification va scinder en deux le corps des officiers, des premiers surveillants et Majors et va tirer vers le bas les quelque 26.000 surveillants et Brigadiers qui seront totalement oubliés.

Le syndicat FO l’affirme, l’heure est grave pour la pĂ©nitentiaire. C’est la mort de la profession si demain nous ne faisons rien. Il donne alors deux solutions au directeur de l’AP StĂ©phane Bredin.

Soit il suspend la mise en application du plan de requalification et réouvre des négociations avec les syndicats.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Perpignan: Un dĂ©putĂ© en visite Ă  la prison 

Soit il refuse d’entendre le personnel et continue la mise en place du plan mais il devra alors assumer la responsabilitĂ© d’un troisième mouvement social d’ampleur qui dĂ©passera de loin les deux premiers de 2018 et 2019.

Le syndicat insiste, pour lui il est Ă©vident que cette fois la totalitĂ© des personnels de l’administration pĂ©nitentiaire sont concernĂ©s et seront mobilisĂ©s devant les portes des Ă©tablissements. D’autant plus que l’administration a maintenant l’interdiction de sanctionner les grĂ©vistes dès le premier jour de grève. Ce qui veut dire que les agents auront jusqu’au 12Ă©me jours pour faire plier l’AP en pratiquant un dĂ©pĂ´t de clefs nationales dès le premier jour de grève.