🇫🇷 Poitiers-Vivonne : Un surveillant remis en liberté dans l’affaire du trafic en détention

illustration © actupenit

Ce mardi 19 novembre les gendarmes de la brigade de recherche de Poitiers effectuaient des investigations au centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne.

Une vingtaine de gendarmes et six enquĂŞteurs de la brigade de recherche de Poitiers Ă©taient intervenus dès 7 heures Ă  l’intĂ©rieur de la prison concernant une suspicion de trafic de stupĂ©fiants et de tĂ©lĂ©phones. Plusieurs interpellations avaient eu lieu. Deux surveillants pĂ©nitentiaires, plusieurs dĂ©tenus et membres de leurs familles avaient Ă©tĂ© interpellĂ©s.

Alors que les auditions se poursuivent ce jeudi, le journal La Nouvelle RĂ©publique nous apprend qu’un des surveillants mis en cause a Ă©tĂ© remis en libertĂ© au terme de son audition, sans aucune charge retenue contre lui.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Prison: Le plan antiterrorisme de Emmanuel Macron 

Pour les dix autres, les auditions se prolongent dans le cadre d’un trafic de stupĂ©fiants et de smartphones en dĂ©tention. Les enquĂŞteurs qui disposent de nombreuses Ă©coutes tĂ©lĂ©phoniques cherchent Ă  savoir comment la drogue et les tĂ©lĂ©phones sont entrĂ© dans la prison depuis le 1er janvier dernier.

Le second surveillant interpellĂ© est suspectĂ© d’avoir transmis Ă  un dĂ©tenu un smartphone et des puces contre des centaines d’euros.