🇧🇪 Belgique : Les surveillants belges assurent le service minimum dans toutes les prisons du pays

Wikimedia Commons

Pas de promenade ni de visite pour les dĂ©tenus des prisons belges aujourd’hui, les surveillants sont en grève depuis 22 heure hier soir et le seront encore 24 heures.

En cause, une rĂ©duction de 10% du personnel pĂ©nitentiaire et Ă©galement une rĂ©duction de 10% des budgets de fonctionnement. Comme l’explique un syndicaliste chez RTBF, « Ça veut dire qu’un directeur aujourd’hui ne sait plus comment il va payer les fournitures. C’est un problème. Il n’y a plus qu’une personne qui est prĂ©sente dans l’aile et qui doit faire le travail de deux, soit parce qu’elle est absente, en congĂ© ou en repos. C’est aussi un sac Ă  dos de congĂ© Ă  rĂ©cupĂ©rer pour tous les agents, et ça reprĂ©sente 500.000 jours ».

Ă€ Lire :  🇫🇷 Le Havre: Onzième condamnation pour un dĂ©tenu de la prison suite Ă  un parloir

Les surveillants belge dĂ©noncent aussi la surpopulation. Comme l’explique le mĂ©dia belge, Ă  son entrĂ©e en fonction, le ministre de la justice Koen Geens avait promis de limiter le nombre de dĂ©tenus Ă  10.000 par an. Un objectif jamais atteint. Aujourd’hui, il manque près de 1700 places.