🇫🇷 Paris : Interpellation sous tension au Trocadéro, le vendeur à la sauvette s’empare du taser d’un policier

Capture Twitter

Une interpellation a été très tendue pour les forces de l’ordre ce mercredi au Trocadéro à Paris. Elle s’est terminée à coups de lacrymogène et de taser, le tout sous l’œil de badauds filmant la scène.

Un vendeur à la sauvette se prétendant de nationalité Gabonaise, âgé de 54 ans et se prénommant Ali Bongo (nom du président du Gabon) a été placé en garde à vue pour vente à la sauvette, rébellion et pour la plainte d’un policier pour tentative de vol de taser et violences par arme par destination. Un policier à en effet était blessé à la jambe gauche rapporte Le Parisien. Il a reçu plusieurs coups de paquet de Tour-Eiffel miniatures. Il présente plusieurs plaies et contusions.

La bagarre a éclaté mercredi vers 17 heures quand une patrouille de police a été appelés au Trocadéro pour repousser des gens passés derrière des barrières de sécurité. Une fois sur place, ils tombent sur un vendeur à la sauvette. Ils l’interpellent pour vérifier son identité mais la situation va vite dégénérer.

À Lire :  🔴 ALERTE ENLÈVEMENT : En garde à vue, la mère de la petite Vanille affirme l'avoir étouffé.

Ali Bongo tente dans un premier temps de fuir mais se retrouve prit au piège par les policiers. Il rameute alors ses « collègues » et la patrouille se retrouve rapidement encerclée et en difficulté.

Pendant l’altercation, un des vendeurs tente de saisir le taser d’un policier. L’arme tombe au sol, le vendeur la pousse du pied mais un fonctionnaire parviendra à la récupérer. Il prendra au même moment un coup de pied dans les jambes et tombera au sol.

Après avoir utilisé une bombe lacrymogène pour se sortir de cette situation dangereuse, les policiers se barricaderont dans leur camion en attendant les renforts.