🇫🇷 Prison : Ce que Salah Abdeslam a révélé à ses codétenus sur les attentats du 13 novembre

Salah Abdeslam et Hamza Attou, le 14 novembre (DR)

IncarcĂ©rĂ© Ă  Bruxelles après son interpellation, Salah Abdeslam, l’unique survivant des commandos du 13 novembre 2015 a racontĂ© ce qu’il avait rĂ©ellement fait ce soir-lĂ , sans aucun remords.

InterpellĂ© en mars 2016 suite aux attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait 131 morts et plus de 450 blessĂ©s, Salah Abdeslam avait Ă©tĂ© placĂ© dans une cellule de la prison de Bruges. Ses voisins de cellule sont Mehdi Nemmouche, l’auteur de l’attentat du musĂ©e juif de Bruxelles (mai 2014) et Mohamed Bakkali, soupçonnĂ© d’ĂŞtre lui aussi impliquĂ© dans les attentats du 13 novembre.

Les 3 hommes parviennent ainsi Ă  communiquer ensemble mais sans savoir qu’ils ont Ă©tĂ© placĂ© sous Ă©coute par les services de renseignements belges. Salah Abdeslam explique ainsi pourquoi il a abandonnĂ© sa ceinture d’explosifs dans une poubelle de Montrouge. « j’ai demandĂ© un renseignement Ă  un type, il m’a regardĂ© de la tĂŞte aux pieds, avec la sacoche et tout, on dirait que j’avais de grosses fesses, c’Ă©tait trop voyant » dĂ©clare-t-il.

Il raconte Ă©galement avoir sympathisĂ© avec des jeunes dans un immeuble Ă  Châtillon le soir du 13 novembre en attendant d’ĂŞtre rĂ©cupĂ©rĂ© par des complices pour fuir la France. Ce soir-lĂ , les jeunes Ă©taient en train de fumer des joints, Salah Abdeslam aurait discutĂ© avec eux parce qu’ils avaient les actualitĂ©s. Il pouvait ainsi « être Ă  jour« .

Ă€ Lire :  🇫🇷 Bapaume: Trafic Ă  la prison, les dĂ©tenus jugĂ©s

Le samedi 14 novembre, au petit matin alors qu’il fonce vers la Belgique en voiture avec des complices, il se fait arrĂŞter dans le nord de la France Ă  Cambrai. « Ils Ă©taient avec leurs mitraillettes. Ils avaient entourĂ© la voiture, c’Ă©tait choquant. J’ai dit ça y est c’est la fin.« 

Cependant l’identitĂ© du terroriste n’est pas encore connu Ă  ce moment-lĂ  ce qui lui permettra de repartir vers son objectif. Puis Abdeslam en vient Ă  son arrestation Ă  Bruxelles en mars 2016. Il parle alors de cette lettre qu’il a fait tomber dans la rue.

« Elle est tombée de ma poche, je dois me méfier ou bien ? demande-t-il. Il évoque ensuite son contenu, son allégeance à Daech et son engagement à faire la guerre. La lettre ne sera jamais retrouvée. La voix du Nord