🇫🇷 Beauvais : Hamou Benlatrèche, qui avait foncĂ© sur des militaires de l’opĂ©ration sentinelle a agressĂ© une surveillante de la prison

Hamou Benlatrèche est l’homme qui a perpĂ©trĂ© l’attaque sur des militaires Ă  Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Avec sa voiture, il avait foncĂ© dans le groupe de soldats, dĂ©ployĂ©s dans le cadre de l’opĂ©ration Sentinelle, en blessant six dont trois grièvement.

Ă‚gĂ© de 37 ans, de nationalitĂ© algĂ©rienne, portant une Ă©paisse barbe noire et atteint d’un strabisme il avait Ă©tĂ© blessĂ© par balles lors de son interpellation par les hommes de la BRI sur l’autoroute A16. Il avait Ă©tĂ© atteint de cinq balles alors qu’il tentait de fuir.

Depuis il se dĂ©place en fauteuil roulant Ă  l’intĂ©rieur de la prison de Beauvais. Ce qui ne l’empĂŞche pas d’agresser des surveillants pĂ©nitentiaires. L’homme est rĂ©putĂ© pour s’attaquer au personnel fĂ©minin dans l’Ă©tablissement. Il y a plusieurs mois il avait agressĂ© une première surveillante responsable du quartier arrivant.

Ă€ Lire :  🇲🇶 Ducos: Nouvelle tentative de suicide Ă  la prison

Cette fois c’est une surveillante de ce mĂŞme quartier qui va en faire les frais. Samedi 11 janvier 2020, après avoir tambourinĂ© Ă  sa porte de cellule, le dĂ©tenu a exigĂ© d’aller tĂ©lĂ©phoner. La surveillante lui a alors rappelĂ© les règles Ă  respecter et lui a expliquĂ© qu’il ne pourrait pas tĂ©lĂ©phoner immĂ©diatement. mais le dĂ©tenu s’est Ă©nervĂ©.

Après avoir bloquĂ© la fermeture de la poste avec son fauteuil roulant, il a assĂ©nĂ© un violent coup de poing Ă  la surveillante. Par chance, des renforts arriveront rapidement afin de maĂ®triser l’agresseur. La surveillante sera extraite vers les urgences ou elle se verra attribuer 5 jours d’ITT. Elle est extrĂŞmement choquĂ©e.

Le syndicat FO Pénitentiaire qui dénonce cette lâche agression demande le transfert immédiat de ce détenu devenu ingérable au centre pénitentiaire de Beauvais.