🇫🇷 CondĂ©-sur-Sarthe : Après s’ĂŞtre retranchĂ© armĂ© dans le quartier disciplinaire pour pouvoir tĂ©lĂ©phoner, un dĂ©tenu obtient gain de cause

L’après-midi du dimanche 12 Janvier a Ă©tĂ© très mouvementĂ©e dans le quartier disciplinaire du centre pĂ©nitentiaire de CondĂ©-sur-Sarthe.

En effet, un dĂ©tenu ayant demandĂ© Ă  tĂ©lĂ©phoner, a Ă©tĂ© placĂ© en cabine de tĂ©lĂ©phone afin de pouvoir appeler des « associations et avocats ». Chose que celui-ci ne fera pas Ă©tant donnĂ© qu’il cherchera Ă  joindre sa famille. La manipulation ne pourra pas se faire puisque le dĂ©tenu avait dĂ©jĂ  utilisĂ© ce droit auparavant. Comme l’explique les syndicats de l’Ă©tablissement, voyant qu’il ne pourrait parvenir Ă  ses fins et malgrĂ© plusieurs rappels Ă  l’ordre des surveillants, le dĂ©tenu va fracturer la porte de la cabine tĂ©lĂ©phonique puis une fois sur la coursive il va attacher la grille d’accès Ă  l’aide de son pull, cacher les camĂ©ras Ă  l’aide de feuilles et s’armer d’un pic en bois provenant de la porte qu’il utilisera Ă©galement de bouclier pour rendre inaccessible l’accès sur la coursive.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Un cĂ©lèbre candidat de tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ© serait incarcĂ©rĂ© pour possession de drogues dures

Toujours selon les syndicats, l’alarme a Ă©tĂ© dĂ©clenchĂ©e et et les renforts des ELSP ( Équipe Locale de SĂ©curitĂ© PĂ©nitentiaire ) sont arrivĂ©s rapidement sur place afin de sĂ©curiser et de figer la situation. Selon eux, le chef de DĂ©tention, alertĂ©, est arrivĂ© sur place et Ă  alors entamĂ© une grosse nĂ©gociation avec le forcenĂ© avant de lui accorder son appel tĂ©lĂ©phonique. Le dĂ©tenu sera, Ă  l’issue, replacĂ© en cellule disciplinaire.