🔴 Coronavirus : Le Ministère de la santé annonce un troisième cas détecté en France, que sait-on de la maladie ?

Le ministère de la santé a annoncé cette nuit un troisième cas de coronavirus, les personnes sont hospitalisées à Bordeaux et Paris.

Selon un communiquĂ©, les trois personnes avaient sĂ©journĂ© en Chine et ont Ă©tĂ© placĂ©es en centre hospitalier avec « mesures d’isolement ». Le virus est apparu en fin d’annĂ©e 2019 dans la rĂ©gion de Wuhan, ville de 11 millions d’habitants, reliĂ©e Ă  de nombreux pays par des vols directs, trois par semaine vers Paris par exemple. Comme l’explique SantĂ© Magazine,, le virus appartient Ă  la famille des coronavirus dont le premier Ă  avoir montrĂ© sa possibilitĂ© Ă  provoquer des contaminations interhumaines fut le virus du SRAS (syndrome respiratoire aigu sĂ©vère) en 2002. D’après les observations de l’OMS (Organisation mondiale de la santĂ©), les symptĂ´mes sont les suivants : difficultĂ©s et essoufflement respiratoires, forte fièvre, et toux persistante. Autant de symptĂ´mes qui peuvent s’aggraver dans le temps : ce nouveau virus pourrait aussi engendrer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sĂ©vère, une insuffisance rĂ©nale, voire la mort.

Quels sont les symptĂ´mes et quelles consignes adopter ?

Un rappel des bons gestes Ă  suivre en cas de doute qui se rĂ©vèle d’autant plus important qu’il ne faut surtout pas se rendre chez son mĂ©decin traitant ou aux urgences, pour Ă©viter toute potentielle contamination. En cas de doute, il faut appeler le centre 15 du SAMU. Le coronavirus est un virus respiratoire. « Les symptĂ´mes principaux sont de la fièvre, un syndrome pseudogrippal, des maux de tĂŞtes, des douleurs dans les articulations et les muscles dans un premier temps. Dans un deuxième temps, des signes respiratoires, toux, crachats et essoufflements, jusqu’à des pneumonies qui peuvent ĂŞtre sĂ©vères dans les cas les plus graves. En sachant que l’on peut aussi dĂ©velopper seulement ce qui s’apparente Ă  un simple rhume », explique Yazdan Yazdanpanah, directeur de l’Institut immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie Ă  l’Inserm et chef du service maladies infectieuses Ă  l’hĂ´pital Bichat AP-HP  pour LCI.

Ă€ Lire :  🇫🇷 JĂ©rĂ´me Rodrigues et trois autres Gilets jaunes dĂ©posent plainte pour violences Ă  l’encontre des forces de l’ordre

Pour Ă©viter tout risque de contamination ou de contagion, des mesures de prĂ©caution peuvent ainsi ĂŞtre appliquĂ©es, comme l’explique le Dr. GĂ©rald Kierzek, mĂ©decin urgentiste et consultant santĂ© sur LCI : « Il faut premièrement se laver les mains, prendre plutĂ´t des mouchoirs jetables et les jeter immĂ©diatement après, et enfin, lorsqu’on est soi-mĂŞme malade, porter un masque. » Comme la grippe, ce virus se montre bien plus dangereux pour les personnes fragilisĂ©es ou Ă  risque que pour les personnes en bonne santĂ©. Il convient Ă©galement de prendre la tempĂ©rature plusieurs fois.