🇫🇷 Ducos : Un surveillant pénitentiaire incarcéré en France et mis en examen pour corruption passive

© actupenit.com

Un surveillant pénitentiaire de la prison de Ducos en Martinique a été mis en examen pour corruption passive ce jeudi 13 février 2020. 

Le fonctionnaire, âgĂ© de 47 ans a Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue mardi par la gendarmerie dans le cadre d’une enquĂŞte ouverte depuis plusieurs mois suite Ă  plusieurs dĂ©nonciations reçues par la direction du centre pĂ©nitentiaire.

Lors de son interpellation, les gendarmes ont découvert dans son véhicule, deux téléphones portables emballés dans du cellophane. Le suspect a admis au cours de sa garde à vue avoir, depuis 2017, contre rémunération, livré des téléphones portables ainsi que du cannabis à plusieurs détenus.

PrĂ©sentĂ© devant un magistrat jeudi, le surveillant a Ă©tĂ© mis en examen pour « corruption passive de personne dĂ©positaire de l’autoritĂ© publique, infractions Ă  la lĂ©gislation sur les stupĂ©fiants et remise illicite Ă  dĂ©tenu par personne chargĂ©e de la surveillance des dĂ©tenus« 

Ă€ Lire :  🇫🇷 BĂ©ziers : Trois surveillants de la prison blessĂ©s par un dĂ©tenu

Encourant une peine de 10 ans d’emprisonnement; l’agent a Ă©tĂ© placĂ© en dĂ©tention provisoire en France. Trois autres personnes ont Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue dans le cadre de cette enquĂŞte. L’un âgĂ© de 33 ans, est mis en cause pour avoir fourni au surveillant pĂ©nitentiaire des stupĂ©fiants en vue de sa consommation personnelle. Le second, âgĂ© de 37 ans, ancien dĂ©tenu au centre pĂ©nitentiaire de Ducos, est mis en cause pour avoir sollicitĂ© le surveillant pĂ©nitentiaire pour qu’il introduise Ă  son profit, des tĂ©lĂ©phones portables. et la dernière, âgĂ©e de 22 ans, ancienne compagne d’un dĂ©tenu du centre pĂ©nitentiaire de Ducos, est mise en cause pour avoir fourni au surveillant pĂ©nitentiaire des stupĂ©fiants et de l’alcool en vue d’une remise Ă  son compagnon incarcĂ©rĂ©.

Elles sont placées sous contrôle judiciaire mais pas incarcérées précise le procureur de la république Renaud Gaudel.