🇫🇷 Béziers : Un surveillant pénitentiaire a été pris la main dans le sac par les policiers du SRPJ

illustation

Ce lundi, un surveillant pĂ©nitentiaire de la prison de BĂ©ziers a Ă©tĂ© interpellĂ© par les policiers du SRPJ de Montpellier. L’interpellation s’est dĂ©roulĂ© dans l’Ă©tablissement pĂ©nitentiaire. L’agent a Ă©tĂ© placĂ© en dĂ©tention provisoire ce vendredi 21 fĂ©vrier Ă  Perpignan. 

Il venait d’ĂŞtre prĂ©sentĂ© devant le tribunal de BĂ©ziers dans le cadre d’une affaire de trafic de stupĂ©fiants, trafic de cigarettes et de tĂ©lĂ©phones portable Ă  l’intĂ©rieur de la prison.

Selon les informations du journal Midi Libre, le surveillant Ă©tait en possession de 10 plaquettes de rĂ©sine de cannabis lors de son arrestation dans l’enceinte du centre pĂ©nitentiaire de BĂ©ziers. Le mis en cause a immĂ©diatement Ă©tĂ© Ă©vacuĂ© de la prison par les policiers encagoulĂ©s du SRPJ de Montpellier. Un dĂ©tenu a Ă©galement Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue. Il serait le complice du surveillant.

L’agent Ă©tait affectĂ© Ă  BĂ©ziers depuis environ 5 ou 6 ans et devait ĂŞtre mutĂ© Ă  Perpignan au mois d’avril afin de rejoindre sa famille. Il sera finalement placĂ© en garde Ă  vue après son interpellation. Durant 96 heures, il n’aurait que peu collaborĂ© avec les enquĂŞteurs. Il minimiserait son implication dans ce trafic et n’apporterait aucun dĂ©tail sur la durĂ©e de ce dernier. Il sera jugĂ© le 25 mars dans le cadre d’une comparution immĂ©diate.

En attendant, il est incarcéré à la demande du parquet de Béziers qui invoque un risque de fuite en Espagne. En effet, le suspect aurait expliqué, être le propriétaire de biens immobiliers dans le pays. Il aurait également des comptes bancaires là-bas.