đŸ‡«đŸ‡· BĂ©ziers : Un surveillant pĂ©nitentiaire a Ă©tĂ© pris la main dans le sac par les policiers du SRPJ

illustation

Ce lundi, un surveillant pĂ©nitentiaire de la prison de BĂ©ziers a Ă©tĂ© interpellĂ© par les policiers du SRPJ de Montpellier. L’interpellation s’est dĂ©roulĂ© dans l’Ă©tablissement pĂ©nitentiaire. L’agent a Ă©tĂ© placĂ© en dĂ©tention provisoire ce vendredi 21 fĂ©vrier Ă  Perpignan. 

Il venait d’ĂȘtre prĂ©sentĂ© devant le tribunal de BĂ©ziers dans le cadre d’une affaire de trafic de stupĂ©fiants, trafic de cigarettes et de tĂ©lĂ©phones portable Ă  l’intĂ©rieur de la prison.

Selon les informations du journal Midi Libre, le surveillant Ă©tait en possession de 10 plaquettes de rĂ©sine de cannabis lors de son arrestation dans l’enceinte du centre pĂ©nitentiaire de BĂ©ziers. Le mis en cause a immĂ©diatement Ă©tĂ© Ă©vacuĂ© de la prison par les policiers encagoulĂ©s du SRPJ de Montpellier. Un dĂ©tenu a Ă©galement Ă©tĂ© placĂ© en garde Ă  vue. Il serait le complice du surveillant.

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡·[VIDÉO] Pendant ce temps-lĂ , nos dĂ©tenus s'amusent bien avec leurs portables !

L’agent Ă©tait affectĂ© Ă  BĂ©ziers depuis environ 5 ou 6 ans et devait ĂȘtre mutĂ© Ă  Perpignan au mois d’avril afin de rejoindre sa famille. Il sera finalement placĂ© en garde Ă  vue aprĂšs son interpellation. Durant 96 heures, il n’aurait que peu collaborĂ© avec les enquĂȘteurs. Il minimiserait son implication dans ce trafic et n’apporterait aucun dĂ©tail sur la durĂ©e de ce dernier. Il sera jugĂ© le 25 mars dans le cadre d’une comparution immĂ©diate.

En attendant, il est incarcĂ©rĂ© Ă  la demande du parquet de BĂ©ziers qui invoque un risque de fuite en Espagne. En effet, le suspect aurait expliquĂ©, ĂȘtre le propriĂ©taire de biens immobiliers dans le pays. Il aurait Ă©galement des comptes bancaires lĂ -bas.