đź”´ Toulouse : Le dĂ©tenu qui avait tentĂ© de tuer un surveillant dĂ©clenche une prise d’otage

Un dĂ©tenu de la prison de Toulouse-Seysses a dĂ©clenchĂ© une prise d’otage au niveau des parloirs. C’est ce mĂŞme dĂ©tenu qui avait tentĂ© de tuer un surveillant Ă  NĂ®mes en aoĂ»t 2018.Quand le surveillant avait ouvert la porte de la cellule, le dĂ©tenu s’Ă©tait jetĂ© sur lui, avec un couteau de fabrication artisanale muni d’une lame de rasoir et lui avait tranchĂ© le cou. SĂ©rieusement blessĂ© et ouvert sur 8 centimètres. Il avait Ă©tĂ© opĂ©rĂ© et s’Ă©tait vu poser 11 points de suture. Cette attaque avait dĂ©clenchĂ© un mouvement de colère chez les surveillants pĂ©nitentiaires.

Ce mercredi 19 fĂ©vrier 2020 au centre pĂ©nitentiaire de Toulouse-Seysses, le dĂ©tenu a pris en otage sa mère qui venait lui rendre visite. Le dĂ©tenu qui se trouvait Ă  l’isolement Ă©tait gĂ©rĂ© par des surveillants constamment Ă©quipĂ©s de casques, boucliers et tenues pare-coups.

Ă€ Lire :  🚨Urgent 🇫🇷 Les Éris interviennent sur le toit de la prison

Une fois dans la cabine du parloir et libre de ses mouvements, il a saisi sa mère et a ordonnĂ© aux agents de lui ouvrir les portes jusqu’Ă  la sortie. L’alarme sera immĂ©diatement dĂ©clenchĂ©e et des Ă©quipes de surveillants se tiendront prĂŞtes Ă  intervenir.

Quelques minutes plus tard, les surveillants ont profitĂ© d’un moment d’inattention du dĂ©tenu pour intervenir. Ils parviendront Ă  maĂ®triser le preneur d’otage et Ă  le conduire au quartier disciplinaire.

Le syndicat FO PĂ©nitentiaire se demande pourquoi la direction de l’Ă©tablissement lui avait autorisĂ© ce rendez-vous parloir alors qu’il devait ĂŞtre placĂ© en hospitalisation d’office le mĂŞme jour. Pour le syndicat, l’incident aurait pu ĂŞtre Ă©vitĂ©.