đŸ‡«đŸ‡· Essonne : Un policier prĂ©sentĂ© Ă  la justice aprĂšs un tir de LBD lors d’Ă©chauffourĂ©es

© Sicom-urgence.fr

Un policier a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© ce vendredi devant la justice en vue d’une possible mise en examen pour « violence volontaire ayant entraĂźnĂ© une infirmitĂ© permanente ».

Les faits se sont dĂ©roulĂ©s samedi soir alors que des Ă©chauffourĂ©es avaient Ă©clatĂ© entre jeunes et policiers Ă  Brunoy. Comme l’explique L’Express, vers 23 heures, une patrouille de policiers avait voulu contrĂŽler plusieurs jeunes qui avaient pris la fuite dans le quartier sensible des Hautes-Mardelles, selon le parquet d’Evry. « Les policiers ont ramassĂ© une chicha et un pass Navigo laissĂ©s sur place », ce qui a provoquĂ© la colĂšre des jeunes qui ont cherchĂ© Ă  les rĂ©cupĂ©rer, selon la procureure d’Evry. Des pavĂ©s ont Ă©tĂ© lancĂ©s en direction des policiers avant un bref retour au calme. Un peu plus tard dans la nuit, une dizaine de personnes s’en sont pris aux forces de l’ordre maintenues sur place pour assurer le calme dans le quartier.

À Lire :  Alerte gĂ©nĂ©raaaaale : La gendarmerie contrĂŽle la vĂ©ritable voiture du film Taxi

Toujours selon la procureure « Ils ont montĂ© des barricades. Il y a eu des jets de pierres, des jets de bouteilles et de parpaings ». Les forces de l’ordre ont rĂ©pliquĂ© par des tirs de grenades lacrymogĂšnes et de LBD. L’un d’eux a atteint un jeune de 19 ans Ă  la tĂȘte, le blessant griĂšvement Ă  l’oeil, l’homme s’Ă©tait ensuite enfui de l’hĂŽpital. Mais voilĂ , selon un communiquĂ© du parquet, « Contrairement aux dĂ©clarations du policier Ă©voquant un tir de riposte Ă  des violences, ce tir ne semblait pas conforme aux rĂšgles ». Deux enquĂȘtes ont Ă©tĂ© ouvertes, la premiĂšre concernant les jets de projectiles, a Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  la SĂ»retĂ© dĂ©partementale de l’Essonne. La seconde sera menĂ©e par la « police des polices », l’IGPN, pour dĂ©terminer les circonstances de la blessure Ă  l’oeil du jeune homme.