đŸ‡«đŸ‡· Paris : Un policier rĂ©voquĂ© pour radicalisation a Ă©tĂ© rĂ©intĂ©grĂ© suite Ă  un vice de procĂ©dure

© SICoP - Police nationale Twitter : @PoliceNationale

Ce jeudi, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a prononcĂ© la rĂ©intĂ©gration d’un policier accusĂ© de prosĂ©lytisme suite Ă  un vice de procĂ©dure.

Le 6 septembre 2018, le ministre de l’IntĂ©rieur avait prononcĂ© la rĂ©vocation de MickaĂ«l.D, un policier de la BAC (brigade anticriminalitĂ©) d’un arrondissement de Paris. Cet arrĂȘtĂ© de rĂ©vocation faisait Ă©tat des manquements du fonctionnaire Ă  ses devoirs d’exemplaritĂ©, de loyautĂ©, de neutralitĂ©, de rĂ©serve et d’obĂ©issance rapporte Actu17.

Des faits qui remontaient pour la plupart en janvier 2012, annĂ©e Ă  laquelle le fonctionnaire s’Ă©tait converti Ă  l’islam. Son dossier disciplinaire porte la mention de nombreux Ă©changes qu’il a eus sur plusieurs mois au sujet de sa religion, avec d’autres collĂšgues. Durant l’Ă©tĂ© 2014, il s’Ă©tait prĂ©sentĂ© en tenue traditionnelle Ă  l’enterrement d’un policier. Il refusait Ă©galement de serrer la main aux collĂšgues fĂ©minines tout en enjoignant d’autres policiers musulmans Ă  adopter une pratique plus rigoureuse de l’islam.

Le policier avait Ă©galement tentĂ© de convaincre un jeune ADS (adjoint de sĂ©curitĂ©) Ă  se convertir Ă  l’islam. Il avait Ă©galement prĂȘtĂ© son arme de service Ă  un ami pour que celui-ci se prenne en photo avec.

Mais un vice de forme est venu clĂŽturer ce dossier. En effet, le fonctionnaire a Ă©tĂ© informĂ© de la date de son conseil de discipline seulement huit jours avant sa tenue
 Alors que la loi exige un dĂ©lai de quinze jours. Le tribunal administratif a donc prononcĂ© sa rĂ©intĂ©gration dĂ©finitive dans son ancien service, en raison d’un vice de forme dans la procĂ©dure disciplinaire.