đź”´ Prisons : La TV gratuite, 40€ pour tĂ©lĂ©phoner « ce n’est pas suffisant, ça va chauffer s’il n’y a pas de shit » explique un dĂ©tenu

Illustration ©️Pixabay

Des dĂ©tenus joints par tĂ©lĂ©phone par l’AFP ont racontĂ© leur quotidien depuis les mesures prise par l’administration pĂ©nitentiaire suite Ă  l’Ă©pidĂ©mie du Coronavirus.

Tariq, 31 ans et incarcéré à Meaux-Chauconin explique: « Ce qui fait que les détenus ne pètent pas les plombs dans les prisons françaises, c’est le téléphone et le shit« 

L’annonce Jeudi de la tĂ©lĂ©vision gratuite, de 40€ de credit tĂ©lĂ©phonique par mois et d’une aide de 40€ par mois pour cantiner n’a pas calmĂ© les dĂ©tentions. « C’est bien, mais ça va pas suffire”, lâche SĂ©lim, 40 ans, en dĂ©tention provisoire aux Baumettes Ă  Marseille.

Depuis mardi, les parloirs sont suspendus et les projections se font rares. Ça veut dire que la drogue commence Ă  se faire rare. « Ca va chauffer en dĂ©tention s’il n’y a pas de shit« . Concernant l’Ă©pidĂ©mie, ils sont Ă  la fois inquiets et rĂ©signĂ©s face au virus, conscients d’être dans “le mĂŞme bateau que les gardiens, pour une fois”.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Liancourt: un dĂ©tenu condamnĂ© Ă  8 mois ferme après avoir mordu un surveillant

Au centre de dĂ©tention de Mont-de-Marsan, Louis, vieux braqueur de 75 ans, dont 37 en dĂ©tention, dĂ©crit le quotidien d’une prison pour longues peines: « Les portes des cellules sont ouvertes, on circule comme on veut. Comme il n’y a pas de tĂ©lĂ©phone fixe en cellule, tout le monde va Ă  la cabine sur la coursive. C’est jamais dĂ©sinfectĂ©. Si demain il y a un cas ici, c’est toute la prison qui y passe« , estime-t-il. Source Le Quotidien.

Cette semaine, des appels aux mutineries ont été lancés sur les réseaux sociaux et sur des groupes ou se réunissent beaucoup de détenus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.