🔮 Uzerche : Les dĂ©tenus filment la mutinerie. La prison est complĂštement dĂ©truite

Une mutinerie s’est dĂ©roulĂ©e ce dimanche aprĂšs-midi dans le centre de dĂ©tention d’Uzerche.

Il aura fallu l’intervention des Équipes RĂ©gionales d’Intervention et de SĂ©curitĂ© (ÉRIS) ainsi qu’une compagnie de C.R.S et le concours des personnels de la prison, y compris ceux ne travaillant pas et qui ont Ă©tĂ© rappelĂ©s par leur direction pour venir prĂȘter main forte Ă  les collĂšgues dĂ©jĂ  sur place pour mettre un terme Ă  cette mutinerie.

Comme l’explique un surveillant de l’Ă©tablissement chez France3, « C’était des scĂšnes de guerre ». « Le feu a brĂ»lĂ© deux bĂątiments, 12 dĂ©tenus ont Ă©tĂ© intoxiquĂ©s et hospitalisĂ©s, 10 sont sortis mais deux le sont encore. On n’a aucun blessĂ© de notre cĂŽtĂ© ni de celui des forces de l’ordre qui sont arrivĂ©es, c’est une chance ». C’est au moment de la rĂ©intĂ©gration des promenades que tout a basculer.

« Ils ont trĂšs vite arrachĂ© une poutre dans la cour pour se servir de bĂ©lier et dĂ©foncer les portes des deux bĂątiments C et D du centre de dĂ©tention. Ils ont mis le feu, dĂ©truit les couloirs, nos bureaux, le bureau du directeur, tous les dossiers des dĂ©tenus ont brĂ»lĂ©, la partie informatique a explosĂ©… ces deux bĂątiments sont totalement aujourd’hui dĂ©truits. Il va falloir un Ă  deux ans de boulot pour tout reconstruire. Ce qui veut dire qu’on va vraisemblablement ĂȘtre dĂ©placĂ©s dans les semaines Ă  venir sur d’autres centres de dĂ©tention ou maisons d’arrĂȘt de la Nouvelle-Aquitaine, puisque l’intĂ©gralitĂ© de notre effectif sur Uzerche ne sera plus justifié ».

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· Salon-de-Provence: Agression d’une surveillante de la prison

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce sont au total 88 dĂ©tenus qui se sont retrouvĂ©s en mutinerie, notamment sur le toit du centre de dĂ©tention, criant des propos haineux Ă  l’intention du personnel pĂ©nitentiaire. Les interventions se sont prolongĂ©es jusqu’au dĂ©but de la nuit. Sur les 88 dĂ©tenus en libertĂ© pendant la mutinerie, 83 ont Ă©tĂ© dĂ©placĂ©s dans la nuit vers d’autres prisons de la DI de Bordeaux. 250 dĂ©tenus vont ĂȘtre transfĂ©rĂ©s dans la journĂ©e vers les autres centres de dĂ©tention de France, comme Paris, Lyon etc.