🔴 ALERTE : Le syndicat FO pénitentiaire attaque l’état pour mise en danger des personnels pendant l’épidémie du coronavirus

capture Facebook @SNPFOPS

Un syndicat de surveillants a dĂ©cidĂ© d’attaquer l’administration et a dĂ©posĂ© un rĂ©fĂ©rĂ© en libertĂ© au conseil d’Ă©tat.

En effet, le syndicat Force Ouvrière PĂ©nitentiaire a, dans une vidĂ©o postĂ©e sur Facebook, dĂ©noncĂ© un sentiment d’abandon de la part des personnels de l’administration pĂ©nitentiaire et affirme que jamais les personnels n’ont Ă©tĂ© autant mis en danger.

Après avoir expliqué  que le ni le prĂ©sident de la rĂ©publique ni le premier-ministre n’avaient eu de mots pour le personnel pĂ©nitentiaire, Emmanuel Baudin, le SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral, a regrettĂ© que l’administration n’ai pas rĂ©pondu Ă  leur demande de protection pour les agents (masques, gants, gel…) et Ă©galement Ă  la « mise sous cloche » des Ă©tablissements pĂ©nitentiaires (gestion portes fermĂ©es dans toute les prisons) dĂ©but mars.

Ă€ Lire :  đź”´ Coronavirus : DĂ©but d'Ă©pidĂ©mie dans la prison du Pontet. Un dĂ©pistage massif organisĂ© en urgence

Emmanuel Baudin explique avoir dĂ©posĂ© un rĂ©fĂ©rĂ© en libertĂ© au conseil d’Ă©tat. Cette procĂ©dure administrative d’urgence permettant d’obtenir, dans un dĂ©lai très bref (en principe 48h), « toutes mesures nĂ©cessaires » quand l’administration, dans l’exercice de l’un de ses pouvoirs, porte une « atteinte grave et manifestement illĂ©gale » Ă  une libertĂ© fondamentale.