🔴 Prisons : Sur les 8000 libérés depuis le début du confinement, 130 seraient des détenus radicalisés

© actupenit.com

Depuis le début du confinement, dans le cadre de l’urgence sanitaire, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait demandé, à la mi-mars, à ce que les libérations anticipées soient facilitées et que tout le processus juridique soit allégé.

Les prisons françaises comptent dĂ©sormais 64.439 prisonniers contre 72.400 auparavant. La Garde des Sceaux s’en fĂ©licite mais comme le relate Valeurs Actuelles, d’après les renseignements français, les prisons ont Ă©galement laissĂ© sortir 130 dĂ©tenus radicalisĂ©s depuis le dĂ©but du confinement.

Interpellée par un député sur ce sujet, Nicole Belloubet a expliqué que ces chiffres étaient « totalement inexacts ». Elle a rappelé que « les détenus terroristes, les criminels et les personnes condamnées pour des faits de violence intrafamiliales » étaient exclus des libérations anticipées.

Ă€ Lire :  🇫🇷 Le Pontet : Feu de cellule Ă  la prison

Ce chiffre est Ă©galement contestĂ© par le ministère de l’intĂ©rieur dans Le Point, « Les condamnĂ©s pour des faits de terrorisme stricto sensu sont hors champ des mesures de libĂ©ration en relation avec le contexte sanitaire liĂ© au coronavirus. Il ne faut pas confondre terroristes et dĂ©tenus radicalisĂ©s […] »