đź”´ Grigny : Après un refus d’obtempĂ©rer il abandonne quatre enfants dans la voiture. Les policiers pris pour cible ne pourront pas approcher le vĂ©hicule

Capture Twitter

Des violences urbaines se sont produites Ă  Grigny dans la nuit du 17 au 18 avril 2020. Les forces de l’ordre ont Ă©tĂ© ciblĂ©es par des jets de mortiers d’artifice après avoir voulu contrĂ´ler un vĂ©hicule.

Selon nos informations, tout Ă  commencer Ă  22h10 lorsqu’une patrouille de BAC (brigade anticriminalitĂ©) a tentĂ© de contrĂ´ler un vĂ©hicule roulant Ă  vive allure aux abords du quartier de la Grande Borne sur la commune de Grigny.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

Le chauffeur du vĂ©hicule a refusĂ© de s’arrĂŞter et a pris la fuite vers la citĂ© Grigny-2. Il a abandonnĂ© son vĂ©hicule rue Vlaminck en laissant Ă  l’intĂ©rieur quatre enfants, deux jeunes filles et deux garçons, tous mineurs. Lorsque les policiers se sont approchĂ©s de la voiture afin de procĂ©der aux identifications, ils ont immĂ©diatement essuyĂ© des tirs de mortiers.

Face Ă  la violence de l’attaque, ils n’auront pas d’autres choix que de se replier et d’abandonner le vĂ©hicule du suspect. Des renforts arriveront quelques minutes plus tard sur le secteur afin de sĂ©curiser le quartier. Des affrontements auront lieu pendant de longues minutes. l’Ă©quipage de la BAC et des Ă©quipages de police secours riposteront avec des tirs de lanceurs de balles de dĂ©fense (LBD 40) et des gaz lacrymogènes. Par chance, aucun policier ne sera blessĂ©.

Pour le syndicat UnitĂ© SGPFO Police 91, « le respect des mesures de confinement n’est pas appliquĂ© dans certains endroits comme dans ce quartier de Grigny. Les policiers sont très rĂ©gulièrement victimes de violences. Tout cela pour maintenir le trafic de stupĂ©fiants  mis Ă  mal durant la pĂ©riode de pandĂ©mie.

Ces violences sont intolérables et mettent en colère nos collègues de terrain qui ne cessent d’entendre que le respect du confinement se passe bien et que l’augmentation des  violences envers les policiers pendant cette période n’aurait pas augmenté ! »

Ă€ Lire :  🇫🇷 Beziers : Un policier percutĂ© et traĂ®nĂ© sur plusieurs mètres par un scooter