🇫🇷 Haute-Loire : Mécontent de devoir arrêter son barbecue entre amis pendant le confinement, il tire sur le véhicule de gendarmerie

La soirĂ©e barbecue entre amis pendant le confinement ne s’est pas passĂ© comme prĂ©vu samedi soir.

Quatre gendarmes du PSIG d’Yssingeaux sont intervenus au domicile d’un habitant de Saint-Pal-de-Mons en Haute-Loire après avoir Ă©tĂ© appelĂ©s par le voisinage pour faire cesser un tapage nocturne.

Sur place les gendarmes ont constatĂ© que deux couples d’amis participaient Ă  un barbecue ben arrosĂ© avec de la musique bien forte. Le propriĂ©taire âgĂ© de 30 ans semblait bien ivre alors qu’il Ă©tait sous le coup d’une obligation de soins pour une addiction Ă  l’alcool après une prĂ©cĂ©dente peine.

MĂ©content de l’arrivĂ©e des gendarmes, l’homme s’est montrĂ© très agressif, a-t-elle point qu’un militaire devra faire usage de son pistolet Ă  impulsions Ă©lectriques. Dans la foulĂ©e, son ami lui retirera les ardillons projetĂ©s par l’arme du gendarme, le libĂ©rant des impulsions Ă©lectriques.

Ă€ Lire :  🇫🇷 NĂ®mes : Les policiers encerclĂ©s par une trentaine d'individus lors du contrĂ´le d'un mineur

L’homme s’est enfui vers sa grange. Sa compagne a alors averti les gendarmes « Partez vite, il va chercher le fusil ! ». Les militaires sont retournĂ©s dans leur vĂ©hicule se disant que l’opĂ©ration Ă©tait terminĂ©e. Alors qu’ils se trouvaient Ă  200 mètres de l’habitation, ils ont entendu une dĂ©tonation et ont constatĂ© que leur vĂ©hicule avait Ă©tĂ© impactĂ©, Ă  l’arrière, par une balle de 22 long rifle.

L’homme sera interpellĂ© plus tard et placĂ© en garde Ă  vue. Il sera ensuite jugĂ© en comparution immĂ©diate. il sera condamné à deux ans de prison dont un an avec sursis probatoire.

La peine d’un an de prison ferme sera aménagée. En outre, il devra verser 800 euros de dommages et intérêts pour les deux gendarmes qui se sont constitué partie civile explique Actu17.