🔮 Violences urbaines en banlieue parisienne : Il est demandĂ© aux forces de l’ordre « d’Ă©viter tout contact avec les perturbateurs »

© Facebook Secours_Publics

C’est un ordre qui passe mal du cĂŽtĂ© des forces de l’ordre suite aux nuits de violences urbaines dans plusieurs villes de banlieue parisienne.

En effet, des ordres ont Ă©tĂ© donnĂ©s ce mardi soir. « Suite aux phĂ©nomĂšnes rĂ©cents de violences urbaines sur l’ensemble de la rĂ©gion parisienne, une certaine prudence est Ă  prendre en compte de la part des effectifs de voie publique », a demandĂ© la salle de commandement des Yvelines aux policiers, sur les ondes police. « Il y a lieu d’éviter tout contact avec les perturbateurs sur les interventions ne reprĂ©sentant pas de danger ou de propagation d’incendie afin d’éviter d’avoir des fonctionnaires blessĂ©s. Il y a lieu de faire un usage raisonnable et raisonnĂ© de l’armement collectif ».

Comme le relate Actu17, ces consignes passent trĂšs mal dans les rangs de policiers de terrain. Plusieurs syndicats de police dĂ©noncent cette mesure en affirmant que pour le contrĂŽle du confinement il y a deux poids, deux mesures…

Un autre syndicaliste explique  « Nous n’arrivons pas Ă  comprendre les instructions qui disent tout et son contraire », « On doit ĂȘtre prĂ©sent partout mais n’intervenir nulle part ! ».