đź”´ Toulouse : La vidĂ©o d’une interpellation fait polĂ©mique. Il fallait maĂ®triser un homme Ă©chappĂ© du service psychiatrique de l’hĂ´pital et signalĂ© comme dangereux.

capture twitter

Une vidĂ©o fait le buzz sur les rĂ©seaux sociaux, sortie de son contexte elle peut choquer oui mais….

DĂ©cris comme une bavure policière par plusieurs sites d’extrĂŞme-gauche laissant penser qu’un policier a frappĂ© gratuitement un homme la rĂ©alitĂ© est tout autre.

Nous avons besoin de votre Aide ! Cliquez-ici pour soutenir Les Forces de L'ordre et le site ACTUPenit.com

En effet, comme le relate France3, cette vidéo tournée dans la nuit de vendredi à samedi dans le quartier de la cartoucherie à Toulouse a de quoi choquer. On y voit plusieurs policiers avec des chiens tentant de maîtriser un homme. Un policier le met à terre et un autre lui met des coups de muselière sur la nuque pour le contraindre à mettre ses mains dans le dos.

La police avait Ă©tĂ© appelĂ©e pour un homme qui s’Ă©tait enfuit du service psychiatrique de l’hĂ´pital Purpan. Comme l’explique un policier chez France3, quand les policiers le retrouvent « l’homme est violent, il frappe. Il donne des coups de poings et il parvient Ă  mettre sa main dans la bouche d’un fonctionnaire de police en criant qu’il a l’hĂ©patite C ». « L’homme mesure 1m90 et pèse 120 kilos ». MalgrĂ© l’aide des chiens, impossible de le maĂ®triser.

Ă€ Lire :  🇫🇷 130 jihadistes vont ĂŞtre rapatriĂ©s de Syrie en France pour y ĂŞtre incarcĂ©rĂ©s

Un policier finit par le mettre Ă  terre et c’est Ă  ce moment que commence la vidĂ©o tournĂ©e par un habitant du quartier. Un autre fonctionnaire lui donne des coups de muselière sur la nuque. « Un individu de ce poids lĂ  et dangereux il faut tout faire pour le maĂ®triser le plus rapidement possible, face contre terre et menottes dans le dos », explique le policier. N’ayant pas de taser, ils ont donc utilisĂ© une muselière pour le contraindre.