đŸ‡«đŸ‡· Aube : ExpĂ©dition punitive d’une cinquantaine de TchĂ©tchĂšnes dans un foyer de migrants. Quatre blessĂ©s, trois gardes Ă  vue.

© actupenit.com

Une cinquantaine de TchĂ©tchĂšnes ont fait irruption dans un foyer de migrants à Barberey-Saint-Sulpice dans l’Aube.

Les faits se sont dĂ©roulĂ©s dans la nuit de vendredi Ă  samedi, selon un agent de sĂ©curitĂ© blessĂ© pendant l’attaque dans L’Est Éclair, c’Ă©tait une vĂ©ritable « scĂšne de guerre ». La cinquantaine de TchĂ©tchĂšnes a dĂ©barquĂ© en courant  « Ils avaient des bĂątons, des battes, des crosses, des barres de fer, ils couraient dans tous les sens. » « Ils ont couru vers les Africains, ils Ă©taient lĂ  pour tuer. » L’homme compose alors le 17 et demande des renforts.

À Lire :  đŸ‡«đŸ‡· RhĂŽne : Un fournisseur de vĂȘtements et accessoires destinĂ©s aux forces de l’ordre visĂ© par des malfaiteurs

En repartant, l’un des TchĂ©tchĂšnes s’en prend verbalement Ă  l’agent de sĂ©curitĂ©. « Il m’a dit que je devais ĂȘtre de leur cĂŽtĂ© et pas de celui des Africains. » Puis l’un des assaillants lui a assĂ©nĂ© un coup de barre de fer sur le crĂąne puis sur l’épaule. Le deuxiĂšme agent de sĂ©curitĂ© a Ă©galement Ă©tĂ© blessĂ© ainsi que deux migrants.

Plusieurs équipages de gendarmerie et de police vont arriver sur les lieux. Trois TchétchÚnes ont été interpellés et placés en garde à vue.